Une étape majeure dans le cadre des travaux de réaménagement du port de Saint-Elme

La Métropole Toulon Provence Méditerranée a débuté en janvier dernier des travaux destinés à l’ouverture d’un canal d’avivement au Port de Saint-Elme, sur le territoire de La Seyne sur Mer, pour une durée de 4 mois.

Cet ouvrage destiné à retrouver une courantologie dans le port de Saint-Elme a fait l’objet d’études et concertations. Récemment  une présentation du chantier a été faite aux élus de la commune de La Seyne sur Mer, des pêcheurs, plongeurs et des représentants des associations nautiques. Le Conseil Portuaire exceptionnel du 27 janvier 2020 a validé cette opération.  La maîtrise d’œuvre de ce chantier est confiée à la Direction des ports de la Métropole TPM.  

Création d’un nouveau chenal

Ces travaux sont nécessaires pour l’avenir du port de Saint-Elme car ce canal favorisera le renouvellement de l’eau et limitera  l’accumulation de feuilles mortes de posidonies et son ensablement qui donnent lieu à des campagnes annuelles d’enlèvement pouvant aller de 2 000 à 3 000 m3 de feuilles mortes de posidonies.

L’ouvrage

Long d’environ 70m, large de 4m et d’une profondeur de 2.8 m, ce canal va permettre de rétablir une courantologie pour l’évacuation de milliers de m3 de dépôts, en reliant le bassin du port de plaisance au bassin de la base nautique avec l’ouverture à la mer du terre-plein.

3 passerelles seront réalisées sur l’ouvrage (2 passerelles dites légères et 1 passerelle camions) :

  • 1 passerelle piétons d’accès à la jetée et aux bâtiments de la base nautique ;
  • 1 passerelle piétons d’accès au bâtiment de stockage de matériels ;
  • 1 passerelle d’accès au terre-plein pour une charge de 3.5 t.

1ére phase du chantier

C’est un chantier « observatoire » puisque les experts et les usagers vont suivre l’efficacité du chenal attentivement. Peut-être la 1ére étape d’un projet plus global de réaménagement du port.

Vivre avec le chantier :

Protection de l’environnement

Soumis à déclaration au titre du Code de l’Environnement, ce chantier fera l’objet d’une surveillance accrue par le groupement d’entreprises TP SPADA/ECTM titulaire du marché de travaux, pour minimiser son impact en matière de pollution de l’eau, de nuisance sonore et de gestion des déchets.

Vie Pratique :

L’accès aux habitations à proximité du chantier ainsi qu’au sentier du littoral sera maintenu et régulé selon un balisage de chantier spécifique. Les accès aux différents bâtiments de la base nautique seront également assurés du mieux possible.

Le chantier est inaccessible à des tiers par voie de mer grâce à un système de balisage spécifique à l’aide d’un filet anti-MES*.

En accord avec les usagers (informés au préalable), la Capitainerie pourra déplacer des bateaux sur le bassin de plaisance pour les besoins du chantier.

De même, les associations de la base nautique ont libéré le terre-plein central.

Planning 

Phase de préparation de chantier : novembre/décembre 2021

Phase de travaux : janvier à mai 2022, avec une livraison des premiers éléments préfabriqués constituant le canal dans le courant de la 2ème quinzaine de janvier

Budget de l’opération : 629 600€

Répartition :

  • Métropole TPM :  125 920 €HT
  • Etat DSI (Dotation de Soutien à l’Investissement Local) : 503 680 €HT (soit 80% du montant des travaux)

*Anti Matières En Suspension

voir l’avancement des travaux